Phonographie mobile : Charles Buckell

Publié le: 13 décembre 2016

Tous les textes

L’ENTRÉE DANS LE CHALET

j’ouvre la porte du chalet
j’me sentais pas chez nous
tu penses-tu que je me sentais chez nous
arrête dont
y a un vieux divan
bleu
pis le manteau
le manteau de mon grand-père accroché juste là
pour rentrer dans le chalet y a deux portes non trois portes
la première c’est le solarium
la deuxième c’est la porte avec le scrigne
jamais barrée c’te porte là
le troisième ben c’est elle qui est barrée
pis j’rentre dans le chalet
Je me sens un petit garçon
j’rentre dans solarium pis je vois qu’c’est le bordel
c’est de même dans ma tête aussi
j’reconnais rien
pis les ostis de mouche
bon y a le divan bleu en avant de moi là
à ma droite y en a un autre là un leazeboy
à ma gauche y a un divan fleurie trois places
j’connais l’endroit par cœur y était pas fleurie le divan y est carotté
à mon autre gauche un peu plus loin là-bas y a un poêle t’sais les vieux poêles à propane
mais y marche pas
lui qu’on s’sert est en arrière dans le solarium dans le fond là-bas
mais y a pas de bonbonne de gaz non plus
fak on prend les p’tits poêles les petits réchauds qui sont juste à côté du poêle qui marche pas
pis les ostis de mouche
en haut juste icitte y a une tête de lièvre
je sais pas pourquoi y a une tête de lièvre là mais y a une tête de lièvre
en face y a une photo avec un cerf, un chevreuil y a un panache
et juste à côté y a la photo de ma grand-mère
ma grand-mère qui est morte quand j’avais 8 ans
et à côté d’elle y a la photo de ma marraine Diane
ma marraine qui est morte quand j’avais 3 ans
pis juste à côté de t’ça, y a encore une photo une photo de la sainte vierge qui est morte elle c’fait longtemps
à gauche de levier t’as l’entrée pour aller dans les chambres
tu descends une marche c’est comme une marche haute comme ça
ça fait poupe
t’es dans un autre espace
t’es là ousqu’y a du tapis
t’entends pas tes pieds quand tu marches
c’est doux
à gauche juste ici un premier lit un lit double
à la droite du lit double y a une fenêtre
c’est par là qu’on aurait rentré si j’avais pas eu les clés
Une chance que j’avais les osti de clé pour rentrer là-dedans parce que caliss ça m’aurait pas tenté de rentrer par la fenêtre
à la droite de cette fenêtre-là le deuxième lit
pis au bout du lit y a la porte pour la toilette mais une toilette qui marche pas
faut aller chercher de l’eau à la rivière qui est en arrière du poêle qu’on se sert pas qu’y a pas de bonbonne
tu vois à peu près c’est où
c’est en avant du solarium derrière moi à ma droite au fond

Productions sonore de la CRC Dramturgie sonore au théâtre
 Menu
 Réduire
 Montrer